En devenant président de la République française, l’heureux élu ne gagne pas seulement le pouvoir et l’autorité. En effet, privilèges et cadeaux hors normes sont également de mise.

Ces traitements privilégiés aideraient le président en fonction à se sentir en meilleure condition pour faire son travail correctement et prendre les décisions les plus adéquates possibles.

Mais saviez-vous que les présidents français ne peuvent garder ces précieux cadeaux que pendant la durée de leur mandat ? On vous explique.

Luigi Ottavi : le gardien de ces richesses

Luigi Ottavi est le gardien de tous les cadeaux reçus par les présidents de la République française depuis 1982. Ces nombreux objets, dont la valeur est inestimable, sont gardés en toute sécurité, dans des armoires blindées et un coffre-fort de 240 m², au cœur du 7e arrondissement de Paris, dans la réserve Alma.

On y retrouve tout ce qui se fait de plus luxueux au monde. En effet, cette véritable caverne d’Ali Baba, précieusement gardée par Luigi Ottavi depuis maintenant 40 ans, détient tous les cadeaux qu’ont reçus tous les présidents de la République française qui se sont succédé. En tant que premier représentant de l’État, le président de la République française reçoit bien évidemment des cadeaux très spéciaux, d’une valeur inestimable.

Que trouve-t-on dans cette réserve ?

Vous vous en doutez, cette réserve regorge de présents valeureux et uniques en leur genre. Luigi Ottavi, gardien exclusif de ces trésors, l’a lui-même confirmé. Il a d’ailleurs confessé qu’un trône en peau de zèbre offert par l’Afrique du Sud à l’ancien président de la République François Hollande y était fièrement entreposé. Chaque cadeau reçu par un président de la République durant son mandat lui revient, mais uniquement pendant la durée de ce dernier.

Lorsque le mandat prend fin, tous ces présents sont alors restitués à l’État. Certains de ces cadeaux, pour le moins extraordinaires, finissent donc par être exposés dans des musées ou remis au Mobilier national. Luigi Ottavi aurait admis que même des pandas se seraient retrouvés dans cette véritable caverne aux mille merveilles, où ledit trône africain en peau de zèbre côtoie aussi bien des vêtements exotiques que de somptueux bijoux, des tableaux uniques et de nombreux jeux.

La réserve Alma fait couler de l’encre

À l’heure où le président de la République française, Emmanuel Macron, demande au peuple français de se serrer la ceinture et annonce la fin de l’abondance, notamment en matière de consommation énergétique, cette caverne débordant de trésors d’une valeur inestimable est perçue d’un très mauvais œil. Les français refusent de se priver si le président ne montre pas l’exemple lui-même, et voient en cette caverne d’Ali Baba l’occasion parfaite de renflouer les caisses de l’État et, ainsi, d’aider le peuple à traverser la crise économique qui approche. Malheureusement, d’un point de vue strictement légal, l’État n’a pas le droit de revendre les cadeaux reçus, aussi coûteux et inutiles soient-ils.

Quoi qu’il en soit, la réserve Alma n’a pas fini de faire parler d’elle…

By news